Focus sur le marché des fintechs

Focus sur le marché des fintechs

Les Fintechs sont les startups de la finance. Ils sont des entreprises qui se basent sur la technologie numérique pour proposer des services financiers aux particuliers, aux entreprises et même aux Banques. Avec l'essor culminant qu'il rencontre, il est donc important de s'intéresser de plus près à ce nouveau marché.

Un développement par levées de fonds successives

Comme en témoignent les 19 milliards de dollars investis en 2015 dans ce secteur au plan mondial, les fintechs sont en plein essor. Mais ce marché n'a pas connu cette évolution du jour au lendemain. L'évolution graduelle rencontrée par ce marché a commencé par la recherche de fonds.

Le premier modèle de développement des fintechs a recouru aux levées de fonds successives. C'est grâce aux capitaux extérieurs que les fintechs ont commencé à s'étendre. La startup Limonétik est un exemple de développement par financement extérieur avec 5 millions d'euros depuis sa création. Aujourd'hui, Limonétik vend des services de paiement à de gros sites marchands.

Le rachat par un acteur traditionnel du marché

Une autre stratégie de développement des fintechs est le rachat par un acteur traditionnel. Cette stratégie consiste à laisser la presque totalité du capital de son entreprise à un acteur historiquement implanté sur le marché. L'objectif principal de cette stratégie est d'accéder à des technologies utiles au développement et pouvoir profiter du savoir-faire de l'entreprise-acteur traditionnel.

Parmi les entreprises qui ont eu recours à cette stratégie, nous distinguons la startup Leetchi–Mangopay, qui a cédé 86 % de son capital au Groupe Crédit Mutuel Arkéa. Cette stratégie s'est avérée bénéfique pour lui aujourd'hui puisque les revenus dégagés par Leetchi–Mangopay sont tels que la CEO de la société, Céline Lazorthes ne regrette pas ce choix de cession.

Travailler la complémentarité des offres en B2B et en B2C

Le besoin exprimé par un grand nombre d'individus étant le principal moteur sur lequel fonctionnent les fintechs, il est récurrent que l'offre initiale de l'entreprise évolue à long terme du B2C au B2B. Il peut arriver que certaines fintechs décident d'inverser la tendance en se concentrant uniquement sur les offres B2B, en raison de la rentabilité de cette offre.

L'exemple le plus probant est celui de Linxo qui a utilisé une stratégie de B2C à B2B. En effet, il a eu à recourir à des partenariats avec certains acteurs comme Fortunéo ou Boursorama Banque, possédant chacun des bases de données de clients importants.

Ensuite, les fondateurs de Linxo se sont rapidement rendu compte du risque qu'ils encouraient à abandonner leur offre en B2C, qui leur servait de laboratoire d'expérimentation afin de valider les besoins des utilisateurs, pour les attirer en B2B.Cette stratégie s'est avérée très lucrative pour eux.

5 secteurs d'activité

Les besoins étant variables, les fintechs se sont intéressées à 5 secteurs d'activité où leurs offres connaitraient facilement de réussite. Il s'agit du secteur des opérations de paiements, du financement auprès des particuliers, des infrastructures, des néo-banques, et pour finir la collecte d'épargne.

Considérant les différentes spécificités de ces secteurs, ces fintechs ont eu recours à des infrastructures, entre autres la blockchain, le financement collectif, et parfois même les robots-advisors.

Nos Sujets